Skip to content Skip to footer

🌊 C’Ă©tait la Mini-Fastnet.BXA !

3Ăšme course qualificative
pour la Mini-Transat 2025

🔙 Jeudi 13 juin le bateau LocalClimat, AntoineOLarge avec Romain Bouillard, son co-skipper ont franchi la ligne d’arrivĂ©e de la Mini-Fastnet.BXA 2024. AprĂšs environ 600 milles pour 3 jours et 23 heures de course ils sont arrivĂ©s Ă  Douarnenez en 25Ăšme position sur 60 concurrents dans la catĂ©gorie sĂ©rie.

🌬 Retour au samedi 8 veille du dĂ©part : un fort coup de vent en mer Celtique et dans la Manche prĂ©vu pour le jeudi contraint la direction de course Ă  envoyer la flotte sur le parcours Sud, direction la bouĂ©e BXA au large de l’embouchure de la Gironde. Le bateau LocalClimat et Antoine iront ensuite chercher un point virtuel au milieu du golfe de Gascogne avant de remonter vers le Nord et de rentrer Ă  Douarnenez en contournant la chaussĂ©e de Sein.

😖 DĂšs le dimanche, premier jour de course, Antoine et son co-skipper choisissent une option stratĂ©gique qui malheureusement ne payera pas car la bascule de vent attendue n’est pas arrivĂ©e comme prĂ©vue.

🚀 Une fois la descente vers le Sud terminĂ©e dans la soirĂ©e du lundi s’en est suivi un long bord vers l’Ouest lors duquel les sensations Ă©taient de la partie avec de bonnes vitesses sous Gennacker et petit Spi le mardi.

⏳ Place ensuite Ă  la longue remontĂ©e vers le Nord, au prĂšs, dans des airs lĂ©gers et oscillants. Toute la flotte se dĂ©cale pour aller chercher une bascule de vent vers la gauche attendue mercredi.

🌀 AprĂšs le calme plat ayant rĂ©gnĂ© dans la nuit du mercredi au jeudi, la dĂ©pression qui Ă©tait prĂ©vue arrive sur toute la flotte. Si les conditions Ă©taient ensoleillĂ©es jusque lĂ , c’est dĂ©sormais la tempĂȘte qui s’amĂšne avec de la pluie et du vent fort.

đŸ€• À quelques heures de l’arrivĂ©e la bastaque (Hauban mobile qui assure la tenue longitudinale d’un mĂąt de voilier et lui permet de rĂ©sister Ă  la poussĂ©e des voiles vers l’avant) cĂšde et la barre de la flĂšche du bateau LocalClimat casse. Par miracle le mĂąt est toujours debout ! Antoine et son co-skipper dĂ©cident tout de mĂȘme de finir le parcours, en mode rĂ©duit, alors que le vent monte Ă  plus de 30 noeuds et 35 en rafales.

đŸŠŸ Le bateau LocalClimat et Antoine et son co-skipper franchiront finalement la ligne d’arrivĂ©e quelques heures plus tard avec soulagement mais aussi avec la fiertĂ© d’avoir bien rĂ©agit lors d’une situation pĂ©rilleuse.

La réparation du mùt est en cours, place désormais à la préparation de la prochaine course : Les Açores-Les Sables

đŸŽ„â€‹ Retour en images